Les quotients I-A-C.

Les quotients I-A-C.

On ne parle que du QI comme s’il n’existait que lui. En réalité, si on réfléchit quelque peu, on se rend compte qu’il existe au moins 3 quotients à considérer : Le QI = quotient intellectuel, qui mesure la capacité logique de résolution de problèmes. Le QA = quotient affectif, qui mesure la capacité de gestion de la qualité des affects et sentiments. Le QC= quotient de conscience qui mesure la qualité de la relation à l’éthique.

Pour les 3 types de quotient, la norme est fixée aux alentours de 100.

Par exemple :

Un QI inférieur à 90 situe l’imbécile ou l’idiot,

Un QA inférieur à 90 situe le con,

Un QC inférieur à 90 situe le salaud.

Cela peut mener à quelques réflexions. Par exemple, on peut présenter un QI très élevé avec un QA très bas : il n’est pas rare de rencontrer un (ou une) super intelligent (e) qui soit con comme un balai-brosse. On peut aussi rencontrer un très faible QC souvent accompagné d’un QA également très bas avec un QI très élevé. C’est le profil classique du sale con ou grand dégueulasse. On en trouve un peu dans toutes les classes élevées de la société. À ce propos, il faut noter que, quand un salaud utilise son ascendant sur un con, quelques méfaits sont à prévoir (surtout si ce dernier a un QI faible). Mais, quand des salauds bien organisés jettent leur emprise sur une bande de cons, alors il faut s’attendre à une hécatombe.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur le sujet. Personne ne vous empêche d’y réfléchir, histoire d’évaluer votre entourage et, éventuellement, de dessiner votre propre profil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>