Les territoires de Lahouria
Accueil
Le Voyage
Le Coeur
Les Joies de Vivre
Les Amis
Les Ecrits
Les Mots
 

 

   

Les territoires de Lahouria

Les écrits:

Des cendres aux paillettes
ou comment le projet de changement de la condition humaine est une forme de résilience.

Parler du projet dans le cadre de l’insertion n’est pas chose aisée parce que ce thème est notre quotidien professionnel mais tellement proche qu’il en devient éloigné. Pour nous replonger dans notre quotidien, essayons d’y réfléchir autrement à la manière d’un conte pour enfant, comme la métamorphose de Cendrillon.

Comment aborder le thème dont on parle régulièrement pour nos bénéficiaires du RSA : Cette femme veut devenir assistante maternelle mais elle ne sait pas bien parler le français ?
Cet homme a pour projet d’être chauffeur livreur mais il n’a pas le permis de conduire ?
Souvent, nous mettons en avant, les obstacles pour parvenir au projet. Puis, quand on est plus attentif, on voit poindre des potentialités. Les ressources des personnes sont des facteurs de réussites au projet. Reprenons le projet de cette femme qui veut devenir assistante maternelle, elle a une grande maison avec des chambres vides, ses enfants sont autonomes et ont même des professions reconnues sur le plan social. L’un est avocat, l’autre comptable.Cette femme est chaleureuse. Elle s’est inscrite pour apprendre le français à un cours pour adultes en soirée.
Souvent le terme projet est accolé à un adjectif, un participe passé. Rarement on l’utilise seul. On dit alors « son projet est modeste, son projet est réussi, son projet est réaliste… »


Lire la suite...