Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
    Nota bene
    Sylvius
    Josianne
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

A

La bibliothèque d'Emile - Théatre et Radio-TV - Les Libidinales - En téléchargement et souscription pour édition papier

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Les Libidinales

Document sans nom

A-Non A (Introduction) - A (Suite N°1) - Non A (Anti-suite N°1)

La bibliothèque comprend certains des textes déjà publiés et susceptibles d’être acquis selon les modalités indiquées pour chaque titre.

Elle propose aussi des textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, des textes en cours d’écriture, des écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision achevés ou en cours, enfin un «bloc-notes» de réflexions personnelles, le tout également consultable.

 
 

Les Libidinales

A
Oui, on est en droit de se poser la question : Pourquoi ce titre « A » ?
L’honnêteté la plus élémentaire oblige à répondre : Parce que c’est la première lettre de l’alphabet. À la réflexion, et pour être tout à fait exhaustif, c’est aussi par opposition à Non-A.
Bien qu’il s’agisse d’une « Suite pour quartet d’acteurs », la distribution se compose de trois filles et trois garçons qui assurent la totalité du spectacle, lumière et bruitage compris.
Chacune des deux parties de filles peut être jouée indifféremment par l’une ou l’autre des trois filles. Même chose pour les garçons.
Quatre personnes se trouvent réunies sans raisons ni explications, dans un espace vide, et théoriquement clos. Ils vont vivre quotidiennement cet espace. Ils vont le peuple de leur imaginaire. Mais, les fantasmes de chacun vont prendre tant de matérialité qu’ils vont s’imposer aux autres jusqu’à l’inextricable. En fait, rien ne prouve que ce ne soit pas réalité pure et simple autant que fantasmes.
Pas de décor, pas d’installation spéciale. Un tabouret.
Peut se jouer n’importe où. Le mieux est une salle non spécialisée, dans laquelle on détermine une aire de jeu. Le public s’installe sur trois côté, voire tout autour. Ne pas trop excéder la centaine de spectateurs pour préserver la proximité.
On peut aussi imaginer une scène comme pour le NO, mais ce n’est nullement nécessaire.

Lire la suite

 

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales