Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
    Nota bene
    Sylvius
    Josianne
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

Cantate extraordinaire

La bibliothèque d'Emile - Théatre et Radio-TV - Les étranges - En téléchargement et souscription pour édition papier

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Les étranges

Document sans nom

Ordinatio - Cantate extraordinaire - Etranges contrées - L'effaceur -Involution -Le clandestinL'ineffable melodie - La Muridé - Les transmigrés - Anna Anne

La bibliothèque comprend certains des textes déjà publiés et susceptibles d’être acquis selon les modalités indiquées pour chaque titre.

Elle propose aussi des textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, des textes en cours d’écriture, des écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision achevés ou en cours, enfin un «bloc-notes» de réflexions personnelles, le tout également consultable.

 
 

Les étranges

Cantate extraordinaire
Une première version, écrite, avec la collaboration de George Langelaan, a été représentée en 1971 au Festival de Vaison la Romaine, sous le titre de « Le masque de la mort H ». Le présent objet, entièrement revisité, en est une version nouvelle différente.


Il va de soi que j’ai lu les « Histoires extraordinaires » d’Edgar Allan Poe. Mais, cet objet n’en est que très lointainement inspiré. La reprise de certaines thématiques sert seulement de matériau dans la composition de la Cantate qui se situe délibérément dans le contexte de notre époque. Par ailleurs, la traduction de Charles Baudelaire donne au lecteur français une impression raffinée de l’œuvre. Mais, dans la langue d’origine, le style est notoirement plus « rugueux ». C’est plutôt dans ce climat que vont s’articuler ici les différents mouvements. Ce qui n’exclut en rien une éventuelle dimension poétique.
Ce script ne porte pas, bien entendu, toutes les indications concernant notamment l’environnement sonore et lumineux. La partition lumineuse, comme on s’en rendra compte est très importante dans la réalisation du climat. De ce point de vue, il est préférable de disposer les spectateurs en gradins car de nombreuses projections au sol interviendront. La partition sonore, elle, doit s’intégrer au dialogue. Le dialogue, même, doit être considéré comme un élément de cette partition. Un commentaire vocal ne s’appuyant pas sur le langage articulé intervient opportunément. Ce commentaire peut être fait en direct ou enregistré. Le Double est un personnage féminin qui se présente exactement comme l’image inversée de Lui. Le rapport « Lui » et « Double » est permanent. Ils sont toujours en communication, comme reliés par un invisible cordon ombilical. En permanence les éléments enregistrés et les éléments directs interfèrent.

Lire la suite

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales